Petit guide du savoir-vivre


La Communauté de travail pour la forêt a élaboré dix petits principes pour profiter de la forêt tout en la préservant.
 

Infos et downloads

Actualité-forêt


Je souhaite recevoir la lettre d'information électronique «Acutalité-forêt» (6 fois par an).
 

S'inscrire maintenant

Communauté de travail
pour la forêt

Ebnetstrasse 21, 3982 Bitsch VS
téléphone +41 (0)27 927 14 33
e-mail info@afw-ctf.ch

Randonneurs à raquettes: amis ou ennemis de la nature?

Le 16 mars 2007, la Communauté de travail pour la forêt a organisé une table ronde sur le terrain sous forme de randonnée en raquettes sur la route du Alter Schwyzerweg, allant d?Ibergeregg à Oberiberg en traversant le marécage d?Ibergeregg. Sous le thème « Randonneurs à raquettes : amis ou ennemis de la nature? », des experts ont discuté des effets qu?ont les randonnées en raquettes sur des réserves naturelles sensibles. L?étude «Schneeschuhlaufen und Lenkungsmassnahmen», menée en hiver 2005/2006 dans la région d?Ibergeregg-Alpthal, et différentes présentations ont permis de réunir les expériences et les solutions existantes tout autour du problème des randonnées hivernales dans cette région et ailleurs. Les participants ont parlé de différentes possibilités et solutions afin de rendre les randonnées en raquettes et d?autres randonnées hivernales plus respectueuses de la nature.

Les randonneurs à raquettes sont, en règle générale, des sportifs soucieux de la nature, prêts à suivre un itinéraire défini et à respecter les zones de repos de la faune sauvage. Dans la pratique cependant, un comportement complètement différent est souvent observé. Il est donc important d’informer les sportifs de manière active et différenciée. Le simple balisage des itinéraires ne suffit pas. Ces itinéraires doivent être attrayants et bien communiqués. En outre, il est important de mettre en avant les raisons pour lesquelles l’un itinéraire balisé ne doit pas être quitté. Dans certains cas, de simples règles ne sont pas suffisantes, mais il est nécessaire d’établir des interdictions, renforcées par des amandes en cas de non-observation. Dans certains cas, il faut même considérer l’engagement de rangers.